Célébrez le 1er avril avec une monture ridicule : le puissant Licoreuil !

Posté par le 1 avril 2015

Célébrez le 1er avril avec une monture ridicule : le puissant Licoreuil !

La forêt de Durdode

Les Licornes de Wyredode sont célèbres dans tous les Plans, précieuses aux yeux des seigneurs des Fées et chéries par la déesse Tavril. Une fois par an, ces créatures majestueuses se rassemblent au cœur de leur forêt sacrée à l’occasion de Licornalia.

Une année, un vassal de la Dame des Fées Azura, chevalier tourbier fort peu avenant répondant au doux nom de Rotefange, assista à Licornalia pour la première fois. Rotefange n’avait jamais vu d’image représentant une Licorne. Il s’attendait à une immense créature aux longues pattes élancées terminées par des sabots fendus, dotée de cornes recourbées et d’une marque sur la croupe. Rotefange fut donc pris au dépourvu lorsqu’on lui présenta une Licorne en chair et en os, d’autant plus qu’il s’agissait de l’étalon du troupeau. Abasourdi, il lâcha fort grossièrement : « Mais, c’est rien qu’un canasson avec une corne »

Les Licornes de Wyredode ont beau être des créatures aussi puissantes que majestueuses, elles sont peu enclines au pardon. Elles chassèrent sur-le-champ Rotefange le tourbier de leur bosquet sacré. Le groin ensanglanté, il regagna en rampant la forêt des rongeurs de Durdode pour mûrir sa vengeance. Rotefange ne s’y connaissait guère en magie, mais au cours de ses voyages, il avait obtenu un Focus d’agrandissement, la fameuse Baguette d’adhérence et une Ocularité supérieure, qui lui permirent de concevoir un plan.

L’année suivante, quand vint à nouveau l’heure de fêter Licornalia, le cortège se mit en branle, l’étalon onyx menant la cour jusqu’à la source située au cœur de Wyredode. Le Seigneur des Fées Taeryl s’apprêtait à bénir la Licorne lorsqu’un bruit émanant des profondeurs de la forêt interrompit la cérémonie. Les arbres vacillèrent, les feuilles tombèrent, la terre trembla, et Licornalia se trouva soudain envahie d’une nuée d’écureuils géants, portant chacun une corne ridicule mal collée au milieu du front.

La Cour des Fées se dispersa, les Licornes renâclèrent et tapèrent du sabot avec indignation, pendant que les écureuils bondissaient en tous sens dans la clairière sacrée. Et au-dessus de tout ce tapage, un coassement se fit entendre : « Vous êtes tous rien que des canassons avec une corne ! »

Les Licornes eurent pitié des écureuils et ramenèrent les pauvres créatures dans leur forêt de Durdode, leur promettant toutefois une fin moins heureuse si jamais ils venaient un jour à croiser de nouveau le chemin d’une Licorne. Rotefange n’eut pas autant de chance… D’après la légende, des esprits félons relâchent les écureuils dans le monde de Telara une fois par an, pour se moquer des Licornes. La légende dit aussi que ces esprits connaissent une fin peu joyeuse, qui n’est pas sans rappeler celle de notre tourbier.